Formation-Action au Théâtre de l’opprimé
Formation-Action au Théâtre de l’opprimé

Augusto Boal a souhaité que son outil soit transmis le plus largement possible afin qu’il soit utilisé par tou-te-s celles et ceux qui veulent contribuer à la transformation sociale.

Les formations donnent l’occasion de parcourir les techniques inventées ou découvertes par Augusto Boal, d’en comprendre les fondements pour pouvoir ensuite mettre en oeuvre le Théâtre de l’Opprimé avec des groupes.

Chaque formation peut se construire sur mesure suivant vos demandes, besoins et envies :

  • Formation ouverte à toutes et tous
  • En équipe de professionnel.le.s du travail social pour acquérir un outil commun
  • Au sein d’un lieu de travail avec des temps de mise en pratique avec le public du lieu

5 formes de formations déjà imaginées :

1 journée pour visiter et découvrir les mécaniques du Théâtre forum
Une pièce de Théâtre forum est avant tout la représentation de doutes et de questionnements face à une situation. Le forum amène à discuter et observer ces doutes mais cela ne doit pas aboutir à un seul et unique modèle à suivre. L’idée du théâtre forum est que le spectateur puisse lui-même relever les erreurs que l’opprimé commet et non que l’on les lui montre. Cela mobilise la personne à devenir acteur de sa vie de chercher et découvrir par elle-même les brèches et alternatives possibles.
2 jours pour approfondir la posture de JOKER de Théâtre forum et d’animateur.trice de débat
Selon Augusto Boal, dans la pratique du Théâtre de l’opprimé, le « joker » est à la fois animateur, metteur en scène, « provocateur », dramaturge, et garant de l’autonomie d’un groupe lors d’un processus de travail théâtral. Le joker de Théâtre forum est l’animateur qui fait le lien entre le spectacle et les spect-acteurs, il amène le public à proposer des solutions pour sortir des oppressions. Le joker un modérateur qui tente de renvoyer au public des questions pour le stimuler à chercher des solutions concrètes et non magiques à un problème. Ses outils peuvent être utiles à des animateurs pour stimuler le débat, relancer, valoriser, synthétiser et vérifier les propositions du public pour lui donner l’occasion de les mettre en jeu et en corps.
1 journée pour visiter et découvrir les différents jeux et exercices du Théâtre de l’opprimé
Les jeux sont un moment de plaisir, de liberté. Mais aussi de règles et de discipline. Les jeux stimulent la solidarité nécessaire à la formation d’une équipe ou d’un groupe, qui pourra entreprendre un travail de transformation, seulement s’il existe une collaboration, et de l’entraide entre ses « joueurs ».Les jeux ne sont donc pas qu’échauffement, ils sont essentiels à la formation du groupe. Dynamiser le début d’un atelier ou la reprise après la pause, créer et favoriser la dynamique de groupe. Construire la confiance dans le groupe afin que chacun y trouve une place.
6 jours pour apprendre à créer et animer des ateliers de Théâtre de l’opprimé
Se former aux techniques du Théâtre image et du Théâtre forum afin de créer des espaces ouverts de paroles, d’échanges d’idées et de débat. Apprendre à utiliser les jeux et exercices du Théâtre de l’opprimé pour former un groupe, créer des liens, faire circuler la parole. Apprendre et s’exercer à la posture de Joker et  l’animateur.trice de débat.
1 journée pour apprendre à utiliser les techniques du Théâtre image
Faire une image d’une situation, c’est un socle qui permet de voir le point culminant de la situation problématique et à partir duquel on peut chercher des alternatives ou chercher à comprendre. L’image est un langage, Dès que quelqu’un nous raconte théâtralement une situation particulière, c’est le groupe qui devient protagoniste de la séance et non l’individu qui a raconté l’histoire. La participation et l’interprétation du groupe, permettent d’aller du particulier au général, c’est-à-dire, à l’universalité des cas particuliers de la même catégorie.
2 jours pour approfondir la posture de JOKER de Théâtre forum et d’animateur.trice de débat

2 jours pour approfondir la posture de JOKER de Théâtre forum et d’animateur.trice de débat.

Selon Augusto Boal, dans la pratique du Théâtre de l’opprimé, le « joker » est à la fois animateur, metteur en scène, « provocateur », dramaturge, et garant de l’autonomie d’un groupe lors d’un processus de travail théâtral.

Animation d’un groupe de parole et d’expression hebdomadaire pour des aînés

Animation d’un groupe de parole et d’expression hebdomadaire pour des aînés.

Pendant 5 mois, un groupe de résident.e.s ont participé à un atelier de jeux et d’exercices du Théâtre de l’opprimé ce qui a permis de créer un lieu de confiance où s’exprimer.

1 journée pour apprendre à utiliser les techniques du Théâtre image

1 journée pour apprendre à utiliser les techniques du Théâtre image.

Faire une image d’une situation, c’est un socle qui permet de voir le point culminant de la situation problématique et à partir duquel on peut chercher des alternatives ou chercher à comprendre.

6 jours pour apprendre à créer et animer des ateliers de Théâtre de l’opprimé

6 jours pour apprendre à créer et animer des ateliers de Théâtre de l’opprimé.

Se former aux techniques du Théâtre image et du Théâtre forum afin de créer des espaces ouverts de paroles, d’échanges d’idées et de débat.

Animation hebdomadaire d’un groupe d’enfants

Animation hebdomadaire d’un groupe d’enfants sur un temps d’accueil libre en maison de quartier.

Proposition hebdomadaire de jeux, d’exercices théâtraux, de Théâtre image et création de saynètes de Théâtre forum afin d’aborder des thématiques de la vie courante et d’en débattre en plénière.

Spectacle de « Gaz à tous les étages »

Mise en scène d'un spectacle intitulé "Gaz à tous les étages" pour les 100 ans de la HETS à Genève, 2018.

Spectacle « Le temps qui file ou la trotteuse qui n’avance pas »

Mise en scène d'un spectacle intitulé "Le temps qui file ou la trotteuse qui n’avance pas" à l'EMS des Charmettes à Neuchâtel, 2018.

Spectacle « Tout quitter »

Mise en scène d'un spectacle intitulé "Tout quitter" au sein de l'EMS de la Vendée à Genève, 2017.